BAR-SUR-SEINE

Eglise Saint-Etienne

Edifice des XVIème et XVIIème siècles
Classé au titre des Monuments Historiques par arrêté du 10 juillet 1907

Travaux de restauration du chevet

A la suite de la première phase de travaux de reprise en sous-œuvre, la poursuite de la restauration sera réalisée en deux phases. La seconde phase, restauration du chevet, elle-même divisée en trois tranches:

Tranche 1 - le haut chœur et la distribution électrique neuve depuis la sacristie (compris chemins de câbles dans l’ensemble des combles du chevet en attente)
- Tranche 2 : les chapelles et le déambulatoire Nord, compris la chapelle axiale (pose des appareillages électriques dans l’emprise de cette tranche, compris percement des voûtes pour raccord sur chemins de câble en attente)
- Tranche 3 : les chapelles et le déambulatoire Sud (pose des appareillages électriques dans l’emprise de cette tranche, compris percement des voûtes pour raccord sur chemins de câble en attente)

Maîtrise d'ouvrage : ville
Maîtrise d'oeuvre en collaboration avec :
E²MH, Eric Misson, économiste ; BEM INGENIERIE ; BET Structure
Tranche 1 - Consolidation des superstructures et restauration du haut choeur
Tranche 2 - Restauration du déambulatoire et des chapelles Nord, compris chapelle axiale
Tranche 3 - Restauration du déambulatoire et des chapelles Sud

Réalisation de la tranche 1 : démarrage mars 2019 pour une durée de 12 mois

Echafaudage / maçonnerie / Pierre de taille : SAS CHATIGNOUX
Charpente : SAS DULION Charpente
Couverture : SAS COANUS
Vitraux : ATELIER PAROT-VITRAUX EURL et MANUFACTURE VINCENT PETIT SAS
Menuiserie / Peinture : ATELIER JEAN-MARC DARDE
Décors muraux : LITHOS France
Electricité : ALAIN MALGRAS-DEPELEC

 

Travaux de reprise en sous-oeuvre

Les voûtes du chœur et du bras Sud du transept présentent d'importants désordres (écrasements des voûtes, chutes de pierres et d'enduit, etc.) Leur consolidation provisoire a été entreprise dès 1988 par la mise en oeuvre de tirants métalliques complétés en 1992 par la mise en place de filets de protection et des étaiements d'urgence sous plusieurs voûtes du déambulatoire. Ces désordres sont dus à la mauvaise qualité du sol qui supporte mal les charges exercées par l'édifice. Le projet de restauration a pour objectif de rétablir l'équilibre de l'église et de restaurer les ouvrages altérés par les désordres. La première phase, objet de la présente opération, consiste donc à conforter les sols sous l'ensemble de l'église par jet grouting et compactage horizontal statique (injection de coulis de ciment sous les fondations). Ces travaux d'ampleur nécessitent la fermeture de l'édifice entre mars et septembre 2017.

Maîtrise d'ouvrage : ville
Maîtrise d'oeuvre en collaboration avec :
E²MH, Eric Misson, économiste ; BEM INGENIERIE ; BET Structure

Réalisation :
Réalisation : 2017 / 2018
Consolidation : Groupement BOTTE Fondations SAS, KELLER Fondations Spéciales SAS
Maçonnerie Pierre de taille : CHARPENTIER PM Sarl
Vitraux : Manufacture VINCENT-PETIT SAS
Menuiserie : TETEVUIDE JF Sarl
Décors peints : A.R.T SA